15 48.8259121 2.2453403 1 0 4000 1 http://radio-tako.fr 300

[#TAKOJE17] Japan Expo 18e Impact – Avant première Fullmetal Alchemist

Autre jour, autre avant-première. La journée s’est plutôt bien passée, j’ai pu avoir mes popcorns Sailor Moon et Dragon ball Z Super (woohoo~), et réaliser mes autres interviews. Après un rapide passage du côté des cosplayers, je me rends près de la salle Yuzu. Cette fois, pas de ticket à prendre… je n’aurais pas pu même si ça avait été le cas. Coupe-file en poche, je me rends donc d’un pas joyeux vers un emplacement proche de la scène…. maaaiiiissss non. Malgré l’heure à laquelle je suis arrivée (12h), je n’ai pas pu trouver de place, et le pire dans l’histoire c’est que je ne pourrais même pas assister à la grande conférence de presse qui avait lieu une heure plus tard (merci pass inutile).  Finalement, j’ai trouvé une place au loin sans vraiment l’être, ou presque.

La salle se remplit au fur et à mesure, et beaucoup semblent être excités à l’idée de voir cette avant-première de Fullmetal Alchemist – Live Action : j’en fais partie, je l’avoue. J’en attends beaucoup car j’adore FMA ; cette série a été l’un des anime qui m’a fait aimer les mangas après tout, bien que je n’ai pas pu voir, ni lire FMA : Brotherhood (oups ?).  13h30 arrive et voilà le maitre de cérémonie qui fait son apparition avec le staff du film : Ryosuke Yamada (Edward Elric), Tsubasa Honda (Winry Rockbell) et Fumihiko Sori (réalisateur). L’excitation est à son comble et tout le monde commence à crier leur joie à la vue de ce beau monde sur scène. Mais cette excitation retombe comme un soufflé et je vais vous dire pourquoi.

En effet, nous avons eu droit qu’à une suite d’images musicales sur l’ensemble du film. Pas de voix, pas de générique (à moins que la musique ne soit l’un des thèmes) et pas d’extrait… le tout super long. Ça a été pour moi une grande déception niveau présentation, car quitte à avoir des extraits, j’aurais bien aimé entendre des répliques ou même voir une longue scène de combat (on a eu essentiellement que ça). Mais non, que dalle : voir une bande annonce aurait eu le même effet. Bref, passons sur le contenu qui me laisse mitigée.

En positif, le film semble bien suivre l’anime, et les scènes d’actions sont super intéressantes. En tout cas, c’est sûr que ça va bouger ! Ceci étant dit, je vous conseille d’avoir votre paquet de mouchoirs à porter de main.

Mais qui dit positif, dit négatif, car il fait bien que l’équivalence se fasse. Je ne peux pas parler du jeu d’acteur vu que je n’ai rien entendu. J’ai bien envie de parler d’Edward et de sa perruque, mais… je pense que vous le verrez de vous-même. Ce qui est dérangeant sans l’être, c’est la force du film : le numérique. Bien sûr, le budget et la façon de faire sont différents des américains, on ne peut pas trop leur en vouloir pour ça, sans parler de l’origine des personnages (bon en fait si un peu, souvenez-vous de Shingeki No Kyojin)…

Malgré tout, j’aimerais bien voir intégralement ce Live Action, parce que j’y trouve, hormis ses défauts, un certain intérêt : le peu qui nous a été donné a fait son petit effet.  De plus, le réalisateur a affirmé qu’il avait fait ce film au plus proche du manga (ce que je ne peux pas lui reprocher), et que la mangaka Hiromu Arakawa l’avait approuvé ! C’est donc à voir.

Informations :

Fullmetal Alchemist – Live action (Sortie : 1er décembre 2017 au Japon / Pas de date disponible pour la France)

Résumé : Dans le pays d’Amestris, pays où l’Alchimie est élevée au rang de science universelle, deux frères, Edward et Alphonse Elric parcourent le monde à la recherche de la légendaire Pierre Philosophale, dans le but de retrouver leurs corps perdus. Leur père, Van Hohenheim, les a quittés il y a de cela des années, et leur mère Trisha Elric meurt quelques années plus tard d’une maladie, laissant ses deux jeunes enfants derrière elle. Un an plus tard, les deux frères tentaient de la faire revenir grâce à l’alchimie, bravant la loi qui interdit formellement la transmutation humaine. Ils en paieront le prix fort. Edward, l’ainé, perdra sa jambe gauche, son petit frère perd son corps tout entier. Ed sacrifiera son bras droit en scellant l’âme de son petit frère Alphonse dans une armure. Plus tard, Edward, alors âgé de 12 ans, décide de s’engager dans l’armée à l’âge en tant qu’Alchimiste d’État, réussit l’examen haut la main et obtient son nom d’alchimiste, le Fullmetal Alchemist. Avec les avantages d’Alchimiste d’État et leurs recherches, les deux frères chercheront au péril de leur vie la pierre mythique qui leur rendra ce qu’ils ont perdu, mais le secret de la Pierre Philosophale est bien gardé.

 

Note : 16 / 20

Use your ← → (arrow) keys to browse

Commentaires

commentaires

Précédent
[#TAKOJE17] Reportage Gundam à Japan Expo
Suivant
[#TAKOJE17] Japan Expo 18e Impact – Avant première The Ancient Magus Bride