15 48.8259121 2.2453403 1 0 4000 1 http://radio-tako.fr 300

Japan Expo 2016 – Interview de Bentenya !

photo-1

Il vous manque une petite musique entrainante pour vous lever le matin ? Une musique typiquement japonaise ? A Japan Expo, Tako News vous a trouvé la perle rare !

Applaudissez (devant votre PC !) le groupe Bentenya !

Bentenya à Japan Expo : Rencontre avec le public français.

Durant la Japan Expo 2016, le groupe Bentenya a fait son apparition sur scène, muni de percussions, d’un saxophone et un accordéon, les demoiselles de Bentenya, nous ont fait une petite démonstration de Chindon-ya.

photo-2

Elles ont réussi à charmer le public, qui n’hésitait pas à les encourager, et à les supporter de vive voix. Séduites par le public français j’espère que Bentenya vont vite revenir !

Voilà c’est la fin de cet article…

Haaa pardon …

Comment ça faut expliquer le Chindonya ?

… Mais tout est à entendre pas besoin d’explications…

Bon d’accord !

Sortez vos cahier d’histoire les poulpes, on va en apprendre plus sur le Chindonya ! Rassurez-vous ce n’est pas trop long !

L’histoire du Chindonya

On prête souvent l’origine du Chindonya, à un homme dans la ville de Osaka, en 1845 environ. Il possédait alors une petite confiserie ambulante, il se nommait Akematsu. Les personnes des environs le reconnaissaient bien, car pour attirer les clients il faisait énormément de bruits et de mélodies. D’autant plus que sa voix grave recouvrait celles de ses concurrents. Le Chindonya serait inspiré de cet homme.

Mais sa popularisation n’a conquis Tokyo que très tard alors qu’à Osaka le phénomène était devenu très populaire. Le Chindonya persiste et survit grâce aux marques populaires telles que la bière Kirin. Il sera donc souvent utilisé à des buts promotionnels.

Aujourd’hui le chindonya n’est pratiqué que par une trentaine de professionnels, mais de nombreux amateurs perpétuent le style du chindonya au Japon. Les troupes de chindonya sont souvent aujourd’hui formé d’une percussion, d’une clarinette ou d’un saxophone et d’un joueur/euse de banjo.

Vivez la culture japonaise comme jamais avec Tako News, alors n’hésitez pas à le partager, le commenter, et à vous émerveiller !

Ces petits gestes nous donneront envie de vous en offrir plus !  De nous bouger les fesses pour vous, mais aussi de partager tout ce que nous connaissons, alors à la prochaine !

キス,

Camillou, Reportrice Intrépide !

Commentaires

commentaires

Précédent
Japan Expo 2016 – Du côté mode des créateurs
Suivant
L’exposition de l’association Wafu !
X