15 48.8259121 2.2453403 1 0 4000 1 http://radio-tako.fr 300

Chronique (suite) Saint Seiya Legend of Sanctuary

Cette chronique contient des spoilers donc il préférable d’avoir vu le film avant de la lire !

Saint Seiya Legend of Sanctuary est un projet de Toei Animation pour célébrer les 25 ans de diffusion de la série et les 40 ans de carrière de son auteur Masami Kurumada.

Ce film en image de synthèse et sorti le 21 juin 2014 reprend le scénario de la première saison de Saint Seiya, la partie du Sanctuaire où les cinq chevaliers de bronze entreprennent l’ascension des douze maisons du zodiaque afin de prouver aux chevaliers d’Or que Saori Kido est la véritable incarnation d’Athéna et que le Grand Pope est un imposteur.

Je ne sais pas quelle réception ont fait les japonais à ce film, toujours est-t-il qu’en France il a engendré moult critiques, qu’elles soient positives ou négatives. Mais une chose est sûre, il a à l’unanimité suscité de l’étonnement. Ce film bien qu’il suive le scénario de l’arc du Sanctuaire, s’est vu apporté un bon nombre de modifications dans la succession et la logique des événements ce qui a pu causer la protestation de beaucoup de fans. Mais pour que le tout tienne en 93 minutes, il fallait bien abréger voire retirer certains passages. Le tout était que ça reste cohérent. D’après moi, les réalisateurs ont réussi à manier habilement les changements apportés à l’histoire originale.

Je vais vous en dire un petit peu sur moi et mon rapport à la série. J’ai découvert Saint Seiya à 14 ans ; j’en ai actuellement 20, donc je n’ai pas connu la série à ses débuts. Cependant j’ai tout de suite accroché à l’histoire, aux personnages, et j’ai dévoré le manga et l’animé. Je n’ai vu aucun des films et n’ai pas fini la série Omega (que je ne souhaite d’ailleurs pas terminer). Ce qui veut dire que même si je ne suis pas incollable sur l’univers de Saint Seiya, j’en connais les grandes bases et y suis très attachées (d’où mon dégoût pour la série Omega, je suis en effet une puriste). Cependant, cela ne m’a pas empêché, heureusement, d’apprécier ce film à sa juste valeur. Mais cela je le dois aux retours que j’ai eu d’amis et de connaissances qui ont vu le film avant moi et qui se sont ensuite exprimés sur leur ressentis. Grâce à cela, je savais à quoi m’attendre en allant le voir et j’ai pu me détacher de la série originale, prendre ça comme une œuvre à part entière, un hommage rendu à la série.

Je peux comprendre pourquoi les gens n’ont pas apprécier ce film. En effet si les fans s’attendaient à une fidélité sans égale à la série originale, il y a de quoi être déçu par le film. Néanmoins je trouve un peu injuste de le qualifier de mauvais sur le plan scénaristique (vu que bon visuellement c’est du bonbon pour les yeux comme dirait Seyar dans CDZA), car si l’on réfléchit aux choix et aux changements entrepris on se rend compte qu’ils ne sont pas si mauvais que ça, voire pas du tout de mon humble avis. Je comprends la déception mais en même temps je suis outrée par certaines critiques comme quoi c’était une mauvaise idée d’adapter l’arc du Sanctuaire en à peine une heure et demie. Le film est un hommage à la série originale et quoi de mieux que de choisir le premier arc pour lui rendre cet hommage. Je ne vois pas quel autre arc aurait pu être adapté à la place, le choix du Sanctuaire relève du fait que c’est le tout premier arc de la série, celui qui a fait son succès donc à juste titre c’est sur cette histoire sur laquelle les réalisateurs ont voulu baser le film, du moins c’est ce que je pense. Et puis honnêtement, ça vous aurait vraiment plus de revoir trait pour trait, combat pour combat et j’en passe, la série du Sanctuaire ? Vous n’aviez pas envie de découvrir une nouvelle adaptation, interprétation de cet arc ? Déception au premier visionnage d’accord. Mais peut-être qu’en le regardant une nouvelle fois, en essayant d’être objectif et d’arrêter de le comparer à la série originale, ce film vous apparaîtra comme étant tout compte fait un bon film. Je l’ai dit plus haut, je suis une puriste et j’ai beaucoup de mal à accepter certains changements dans mes séries préférées. Mais je vous assure que parfois ça fait pas de mal de prendre du recul et d’apprécier une œuvre comme quelque chose d’unique et pas forcément reliée à quoique ce soit, ce qui est le cas du film.

Ceci étant dit je vais passer à « l’analyse » ; je voudrais pas avoir la prétention d’avoir compris tous les changements entrepris, je veux juste parler de mon interprétation des divergences du film par rapport à la série originale et pourquoi, de mon point de vue, elles sont intéressantes. Je vais le décortiquer en trois partie, le début jusqu’au départ pour le sanctuaire, l’ascension des douze maisons, puis le combat final. Je n’ai vu le film qu’une fois donc j’ai sûrement du oublié quelques détails mais j’espère que ça sera aussi précis que concis, en espérant que vous compreniez mon point de vue (sur lequel on peut ne pas être d’accord et débattre bien entendu!).

Du début jusqu’au voyage vers le sanctuaire :

Bien entendu, le début a été modifié pour pouvoir enchaîner rapidement sur le voyage au sanctuaire qui est la partie principale de l’histoire donc c’est dans l’ensemble très différent de la série originale. Tatsumi, le majordome de Saori Kido a pour devoir, le jour des 16 ans de la jeune demoiselle, de lui révéler le secret des chevaliers combattant fièrement pour protéger Athéna, déesse de la guerre dont elle est la réincarnation. C’est pendant ce trajet en voiture où il lui révèle tout cela qu’ils se font attaquer par des chevaliers d’argent, envoyés sur ordre du Grand Pope pour tuer Athéna. Arrivent alors les quatre chevaliers de Bronze, Seiya, Shun, Hyoga et Shiryu, de retour de leur entraînement pour sauver Saori.

retour1 / 3suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

Commentaires

commentaires

Précédent
My Bodyguard de Junko
Suivant
Nouvelle série de Rihito Takarai, 10 Count
Annie Redrosa

Community Manager & Traductrice Français-Japonais sur Radio Tako. J'étudie le japonais à l'INALCO. Je m'intéresse en général à la culture japonaise aussi bien otaku que traditionnelle, contemporaine etc... Cosplayeuse à mes heures perdues, si le cosplay vous intéresse vous pouvez trouver ma page en tapant simplement Redrosa Cosplay.

1 Commentaire

  • 6 avril 2015 à 22 h 28 min
    otakritik.wordpress.com

    Le seul vrai défaut que je trouve à ce long-métrage, c’est qu’il ne s’adresse pas aux néophytes de Saint Seiya. Le staff s’est permis des ellipses qui ont probablement perdu la plupart des nouveaux venus, mais qui sont les bienvenus pour les fans de la série. Tu dis ne pas avoir vu les films et ne pas avoir aimé Omega; ils ne sont de toute façon pas nécessaire à la rédaction d’un article pour Legend Of The Sanctuary. Il y a en effet certains aspects importants du film que tu omets. A titre d’exemple, les personnages font enfin leur âge. Dans la série originale, j’avais un peu du mal à gober que Saori/Athena avait 13 ans et idem pour les Bronze Saints. Un autre point fort, c’est quand même la dynamique des combats. Les Gold Saints sont capables de se déplacer à la vitesse de la lumière. Dans la série originale, les combats étaient classes, mais franchement mous (bah ouais, se taper 50 fois les ryu sei ken de Seiya, c’est zoli comme animation mais ça se limite à ça niveau mouvement) ! Ici, les ralentis nous permettent de constater cette fameuse super-vitesse, et ça, c’est cool (CF l’arrivée D’aiolia au début du film). Je suis d’accord en ce qui concerne les plaques qui contiennent les urnes (Cloth), c’est bien foutu et j’aime aussi l’idée que le sanctuaire soit dans une autre dimension (another dimention HOHOHO). Tout va très vite mais c’est bien, c’est frais (Milo en fille et la comédie musicale du Masque de mort ? Athéna en mode je comprends rien à ce qui se passe mais je vous aide ? MAIS JE VALIDE !) et c’est en effet du bonbon pour les yeux. Par contre dommage pour Aphrodite, ils auraient pu lui accorder quelques minutes de fight( j’aurais aimé voir le NEBULA STOOOOORM). Bon article, mais qui relève plus de l’impression pour le moment !

X